Les yeux revolver

“Les yeux revolver”, ces yeux qui nous guettent, nous critiquent, nous violent, nous déshabillent, nous inventent, prétendent nous connaitre, nous jugent, nous accusent, nous étouffent, nous envient.. nous tuent. Des yeux sévères, des yeux injustes, des yeux grands ouverts, des yeux moqueurs, des yeux destructeurs, des yeux jaloux, des yeux qui nous tuent… encore.Je ne parle pas de ce regard qui tue par son charme comme le chante Marc Lavoine, mais de ce qui se cache derrière un bleu troublant, un vert changeant, un marron sympathique ou un noir profond.Je parle du regard que nous portons vers l’autre, de cette incapacité à accepter ses différences sans le comparer à nos “perfections”, je parle contre ceux qui croient que ce qui est différent est faux, que l’inconnu fait peur, et je parle surtout pour ceux qui vivent en marge de la société, pour ceux qui sont déviants et non délinquants, pour ceux qui savent que la majorité n’a pas toujours raison, que la minorité n’a pas toujours tord, qui n’ont pas peur de crier haut et fort ce qu’ils pensent, qui veulent changer le monde et qui réussiront un jour, pour ceux qui vont à contre courant, pour les élites de la société, les élites du savoir, ceux qui s’en foutent royalement si on n’aime pas leur top rouge et leurs chaussettes oranges, ceux qui ne se sentent pas inférieurs parcequ’ils ne possèdent pas le sac Di-R, le jeans D-es-l, et le string Doré qui dépasse de ce dernier. Je parle pour ceux qui ont le courage de résister aux bêtises de la mode, qui ont la sagesse d’ignorer les commentaires des hommes mortels, qui ont la force de rester stoiques face aux faiblesses de la race humaine, qui ont la chance de voir d’en haut. Je parle pour ceux qui sont à la hauteur de se faire des amis de classe, comme Antoine de Saint Exupery, je parle pour ces dieux critiqués jour après jour, montrés sans cesse du doigt, toujours mal compris ou trop compris, je parle pour ceux qui ont pitié de nous, nous les superficiels aux yeux revolver, qui passons notre temps à les foudroyer de l’oeil, et à nous foudroyer entre nous, qui passons notre temps à mesurer qualités et défauts, afin de métamorphoser tout atout en vice, nous qui sommes assez limités d’esprit pour ne retenir que l’échec de l’autre en oubliant, ou voulant oublier, ses réussites. Ils viveront éternellement, ils sont nés différents, nous non. Je parle pour ces fantomes qui rendent notre monde meilleur, que nous n’évoquons jamais d’ailleurs –on se sentirait bêtes- sauf pour les humilier, et se sentir marrants.Je parle pour ces personnes qui savent que la différence est richesse, que les gens pourraient être complémentaires s’ils le voulaient, je parle pour ceux qui ont l’imagination assez fertile pour se créer un monde magique à l’intérieur du faux qui n’est pas à leur goût, pour ceux qui ont la patience de supporter nos bêtises d’intelligence réduite, espérant qu’un jour ce sera différent.

Advertisements

1 Comment

Filed under Uncategorized

One response to “Les yeux revolver

  1. hey…ciao bella…ceux la on une qualité qui manque a tant d’autre: le courage, tout simplement…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s