Un extrait de poeme.

Et la mer et l’amour ont l’amer pour partage,

Et la mer est amere et l’amour est amer;

L’on s’abime en l’amour aussi bien qu’en la mer

Car la mer et l’amour ne sont point sans orage.

Celui qui craint les eaux, qu’il demeure au rivage.”

-Marbeuf-

Advertisements

2 Comments

Filed under Uncategorized

2 responses to “Un extrait de poeme.

  1. De toutes merveilles en ce mondeLa plus grande merveille est l’homme.Sur les abîmes de la mer,Sur les vagues et dans les tempêtesSoulevé par le vent du sud,Il s’aventure et il chemine.Sophocle

  2. celui qui crain les eau peut choisir de demeuré sur le rivage… mais je met au défis tout Homme de ne pas succombé a l’amour s’il se présente a lui…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s