Ce qu’on voit dans le ciel.


Ce soir, il a fait très beau… Pas trop froid, ni trop chaud : la température parfaite. Ce soir-la, même le ciel avait des choses à dire. Et la lune avait une couleur bizarre, mais vraiment très belle. Une couleur qui n’est pas la sienne normalement, mais qu’elle a choisi, ce soir-là, d’emprunter. Une couleur entre l’orange et le rouge. Je n’ai pas pu distinguer sa forme, elle ne formait ni un rond, ni un croissant. Rien qu’une tâche de couleur sur un drap noir.

Je t’ai attendu pour te la montrer… Tu étais quelque part dans la maison. Je t’ai attendu pour te montrer une très belle image, l’image de ce soir-la, tout en fixant la lune des yeux. Comme s’il suffisait de la fixer pour qu’elle reste. Comme s’il suffisait de la vouloir afin qu’elle ne disparaisse. Je t’ai attendu, pour mieux la regarder. J’ai pensé qu’à deux, elle serait encore plus belle. Puis tu es arrivé. Je me suis retournée un instant, le temps de t’appeler. Je me suis retournée une seconde, le temps de te la raconter. On se dirigea tous les deux, moi enthousiaste et toi ennuyé, vers la vitre. Mais elle avait déjà disparu.

Je suppose qu’elle voulait que tu sois un peu plus intéressé. La lune a raison. Il faut l’aimer assez pour qu’elle se laisse admirer. Il faut la respecter. Sinon, elle s’en va. Elle est orgueilleuse. Aime-la. Ou au moins, fait mine d’être ébloui. La lune est une femme. Et toi, les yeux endormis et la démarche nonchalante, tu n’aurais su l’apprécier.

Je ne sais si j’ai vraiment vu la lune ce soir-là. Mais j’ai surtout compris que ce qu’on voit dans le ciel est éphémère. Il faut savoir profiter du moment, parce qu’il suffit qu’on se retourne un instant pour que le ciel change de décor.
Ce qu’on voit dans le ciel ne dure qu’un moment. Il faut savoir en profiter, bien contempler la vue de la fenêtre, ne penser à rien… Car il suffit de se retourner… Et la lune est déjà partie.
On m’a souvent dit de profiter de la vie, de profiter du présent, sans trop me soucier de l’avenir, et sans laisser le passé me retenir. Avant ce soir, je n’avais pas vraiment compris. Profiter de la vie, c’est sans doute en faire une éternelle vue donnant sur le ciel.

Advertisements

1 Comment

Filed under Uncategorized

One response to “Ce qu’on voit dans le ciel.

  1. profiter de la vie.. oui, mais la vie, comme cette lune rouge orangée qui t’a ravie l’espace d’un instant, c’est toujours plus beau a deux…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s