A toi Chris.

Je me suis souvent sentie seule. Par contre, j’ai toujours ete bien entouree. C’est un sentiment bizarre, illogique et capricieux. Mais c’est un sentiment qui me hante parfois, et je ressens le besoin de partager quelque chose avec quelqu’un, quand les personnes autour de moi sont proches mais si loin.
On m’a souvent dit qu’il y a toujours quelque’un, quelquepart, qui pense a nous: un frere, une soeur, un ami…
Hier soir, je lisais le blog d’un de mes meilleurs amis. Et je tombe sur un texte ecrit le 13 juin, date qui tombe pendant le mois de mes examens. Chris, dans ce texte parlait de moi. Et moi, plongee dans mes cours, je ne le savais pas. Les textes qui ont suivi ce dernier parlaient un peu de moi aussi, mais cette fois d’une facon indirecte.
Voici ci-dessous le texte qu’il ma dedie. J’ai voulu le partager avec vous, d’abord parce qu’il est bien ecrit, ensuite parce qu’il est sincere et enfin pour le remercier.
Rien que pour vous dire qu’il y a toujours quelqu’un, quelque part, qui pense a vous…

ELLE… TOUT SIMPLEMENT…

Ce qui suit ne s’adresse qu’a elle et a elle seule, et encore… Ce qui suis ne sera sans doute interprété que comme… après tout je m’en moque… interprétez cela comme vous le voudrez, vous qui lirez ces lignes. Peut être que sera-ce toi… peut être pas… Je ne sais même pas comment la décrire… je pourrai simplement énumérer ces qualités, que se soit sa beauté, ou son intelligence, son talent pour l’écriture ou sa faculté de comprendre les gens, la noblesse de son esprit, son humour ou le regard unique qu’elle arrive à poser sur le monde, mais ce serait faire insulte à toute ces autres choses sans nom mais tout aussi exceptionnelles qui font d’elle ce quelle est. C’est sa passion pour les mots qui m’a donné l’envi d’essayer de mettre par écrit ce que j’arrive à peine a définir : Ce que je ressens. Bien entendus, elle le niera en bloc, même si je pouvais le lui démontrer, tout comme elle niera la plus part de ce que l’on pourrai dire d’élogieux a son égard. Voilà 5 ans que je l’ai rencontrée, ou et comment, je ne sais plus trop… mais cela a-t-il de l’importance ? L’important est dans ce que l’on a vécus ensemble, du rire aux larmes, du simple sourire à ces conversations qui se passent de mots. Et pourtant, je ne l’ai jamais rencontrée… Je ne sais que très peu de chose d’elle, finalement… Uniquement ce qu’elle veut bien me livrer au détour de nos conversations ou d’un de ces écrits qui constellent son blog. Je ne sais pas la musique de ses chansons, ni ce qu’elle pense lorsqu’elle laisse son esprit vagabonder… Je ne sais pas ce qu’elle entend lorsque la pluie tombe, ni ce qu’elle voit quant elle regarde le soleil se lever sur les paysages de chez elle, ou quant elle écrit… et pourtant, c’est en parti a elle que je dois d’avoir réussi a me retrouvé, la d’ou je n’ai même pas su me tirer… la ou j’ai fait le vide, elle a mis de la place…et a la place du doute, elle a mis des questions… je sais maintenant comment doit être interprété cet article… Comme un grand merci à elle, un simple merci… ni plus, ni moins… J’aimerai qu’elle puisse compter sur moi comme J’ai pu compter sur elle.. Mais elle est loin et je la sais parfaitement entourée… elle n’a pas besoin de moi. La d’ou elle est, je ne suis que… je n’en sais rien, en faite… mais je m’en moque… quoi que je sois pour elle, je serai a ces coté si elle le demande…je le lui dois… elle ne saura sans doute jamais a quelle point ce qu’elle a fait pour moi compte a mes yeux… il me vient une question, que quelqu’un possédant plus de talent pour l’écriture que moi ,a très bien mis en forme… « qui est tu donc ? le miroir ou je me vois, ou l’abîme ou je me perd ? » Un peu des deux je pense… Encore Merci a toi… Elle m’a demander un jour, au hasard d’un commentaire « ne me laisse plus »… je ne le veut pas… non, je ne le peut pas… j’espère que tu écriras sur moi, un jour, juste pour le plaisir de pouvoir te répondre… Ce qui a précédé n’était destiné qu’a toi… c’était ma façon a moi de te remercié d’une manière un peu plus sincère qu’un simple mot, en espérant le jour ou je pourrait te rendre la pareil…

Advertisements

1 Comment

Filed under Uncategorized

One response to “A toi Chris.

  1. à une de mes étoiles qui contemplait les siennes

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s