Et toi mon coeur?

« Et toi mon cœur pourquoi bats-tu ? » avait dit Jean D’Ormesson. Son cœur battait. Pour qui ? Pourquoi ? Peu importe. Un cœur qui bat, c’est l’essentiel. Un cœur qui bat est en vie. Un cœur qui bat tend vers un autre qui bat… peut-être. Un cœur qui bat est un cœur véritable. Son cœur existait donc. Son cœur pouvait aimer.
Le problème de D’Ormesson était un problème de compréhension. Il ne comprenait pas la raison qui provoquait un tel phénomène. Mais l’existence de ce sentiment merveilleux était incontestable.

L’amour est souvent douloureux dit-on. Parce que les plus belles histoires d’amour sont souvent soit impossibles soit à sens unique. Je ne sais pas si l’on peut parler d’amour quand on est seul à aimer. Mais c’est ainsi que j’aime appeler tout ce que je vis : de l’Amour. Peut-être pour embellir des histoires complètement tordues… Peut-être pour faire d’un commencement fragile une merveilleuse histoire. Peut-être parce qu’à force de faire semblant… on tombe vraiment amoureux.

Pourquoi le cœur bat-il? Il bat pour un sourire, une caresse, une chanson triste, une photo jaunie trouvée dans un tiroir, une histoire qui rappelle une vie sans histoire, un mec trop bien mais trop pris, un amour d’enfance, un homme parfait. Le cœur bat sans arrêt. Parce que nous cherchons et trouvons toujours quelqu’un à aimer.

J’ai un souvenir vague et agréable de l’accélération du cœur. J’ai en tête une image floue de ce que je croyais à chaque fois et sans cesse être l’amour. Et puis j’ai perdu le goût de ces choses si belles. J’ai perdu l’émerveillement du premier jour, la curiosité du second, la complicité du troisième. J’ai crée une ambiance monotone qui me tue. J’ai apprivoisé le sentiment du non sentiment. Je me suis fait méfiante à l’égard de celui qui me rongeait doucement dans le passé. Et je me demande : « Et toi mon cœur… où es-tu ? ».

Advertisements

1 Comment

Filed under Uncategorized

One response to “Et toi mon coeur?

  1. hey… coucou toi… deja une semaine que je ne suis pas venu… je pourrai invoquer le manque de temps, mais meme si elle serai bonne ca ne resterai qu’une excuse… et je ne veux pas t’en faire parce que tu pourrai me répondre quelque chose du genre “ce n’est pas grave”. si, ca l’est. ceci étant dis, je croi que j’ai une petite idée de l’endroi ou se trouve ton coeur… en tout cas une petite partie… il est dans ce que tu écris, dans les moments ordinaires, ou caché dans les beaux discours… il est dans ce que tu vis, ce que tu caches, dans tes parent, tes amis… peu etre un peu en moi aussi… ou est il? partout… c’est a mon sens, une de tes plus grandes qualitée…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s