Du conditionnel…

On sortirait. On boirait beaucoup trop. On se moquerait des gens autour. On choisirait des places a cote sur le bar. On boirait encore. On parlerait haut et fort. On se ferait observer. On serait tellement envie. On vanterait la beaute de notre couple. Tu me dirais que je suis belle. On fumerait beaucoup trop. Et on boirait encore. On se ferait virer. On rentrerait pour etre seuls. Tu me ferais a boire. Je te demanderais un cafe brulant. Un cafe noir sans sucre et tu saurais exactement ce que j’aime. Je voudrais des m&ms aussi. Tu rirais fort. Tu me lancerais le sac en preparant ma boisson. J’essayerais de l’attraper. Mais il tomberait sur mes genoux. Je le mangerais vite en choisissant les marrons. Puis les rouges, puis les verts… Tu rirais de mes manies. Tu me chercherais un whisky. J’oublierais mon cafe. On parlerait de nous. Puis des chansons sur Vh1. Je mettrais france 2 des que tu aurais le dos tourne. Tu ne remarquerais meme pas. Tu serais si saoul que tu accepterais. On ferait des projets d’enfant. Des projets a long terme. On se moquerait de la distance. On se dirait des mots doux. Tu me ferais rire jusqu’a avoir les larmes aux yeux. Tu me demanderais pourquoi je pleure. Et je pleurerais davantage. Tu me demanderais de rester. Et je resterais. Je ne voudrais jamais partir. Je te demanderais de me kidnapper. Et tu me prometterais de le faire. On rirait de nous-meme. On se dirait mille fois je t’aime. Je te demanderais comment on s’est rencontre. Et tu ferais mine d’avoir oublie. Je te tapperais jusqu’a ce que tu me raconte la meme histoire pour la centieme fois. Mes yeux brilleraient de plaisir. On s’endormirait sur le canape. Je te reveillerais pour que tu ailles au bureau. Je te ferais des oeufs et un cafe. Tu avalerais tout d’un coup pour ne pas etre en retard. Je te suivrais jusqu’a la porte et te demanderais de ne pas tarder. J’irais dormir quelques heures de plus. Je me sentirais coupable d’avoir ce luxe. Je t’attendrais. Et tu reviendrais vers 18h.
On sortira. On boira. On se moquera des gens au tour. On s’installera sur le bar. On boira encore. On parlera haut et fort. On se fera observer. On le saura. On aimera. On critiquera le monde. On parlera de nous. Tu riras de mes faiblesses. Je te ferai dire que tu m’aimes. On verra tes amis. On echangera des regards complices. On parlera en meme temps quelques fois. On dira des conneries. Je te regarderai jusqu’a ce que tu sois mal a l’aise. Mes yeux brilleront de malice. On rentrera pour etre seuls.
On est la. Devant la tele. Moi mon cafe. Toi ton whisky. On parle de notre soiree. On se regarde sans parler. On se tient la main. Tu me dis que tu m’aimes. Je souris. Je suis heureuse. Je ferme les yeux un moment. Et je remercie la vie.
On passerait, on passera, on passe du conditionnel, au futur, au present.

Advertisements

2 Comments

Filed under Uncategorized

2 responses to “Du conditionnel…

  1. magistral… peu etre un de tes meilleur écrit, aussi bien sur le fond que sur la forme… en profondeur autant qu’en subtilitées, tout a fait digne de toi…

  2. magistral… peu etre un de tes meilleur écrit, aussi bien sur le fond que sur la forme… en profondeur autant qu’en subtilitées, tout a fait digne de toi…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s