Les filles avant moi

“Qui est la plus belle?” Je ne parle pas a mon miroir. Mais a l’homme avec qui je suis. Et bien sur il repond “toi ma cherie”. Le pense-t-il vraiment? Je m’en fous. L’essentiel est qu’il le dise. Et il n’ose pas dire le contraire. Parce que les filles avant moi, je les hais. Sans les connaitre. Je les hais pour avoir un jour, avant moi, existe. Je les hais surtout parce qu’un jour il les a aimees.
Et je ressemble a beaucoup de femmes qui se detestent pour avoir commis le seul crime d’etre plus belles, plus populaires, plus reussies ou simplement pour avoir eu, un jour, le meme homme. Oui les femmes se detestent. Et elles detestent plus que tout les femmes connues sont le nom d’”Ex”. Deux lettres. E et X.
Et puis un jour, a travers une amie commune, je me retrouve face a face, sur la meme table et partageant le meme repas, avec “Elle”. Oui, elle, ma pire ennemie. En d’autres termes, avec la pire des ex, celle qui a pu lui arracher des larmes – et quelques kilos – celle dont il ne parle jamais… celle qui est venue juste avant moi. J’ecris vite un texto a une meilleure copine. Deux letters suffisent. Elle comprend tout. Elle repond par un point d’exclamation! Je m’impatiente deja, je veux partir, je m’ennuie et je m’enerve, je me sens mal a l’aise et j’ai la nausee… oui tellement.
Et malgre mes efforts les plus intenses et ma volonte la plus acharnee, je ne puis m’empecher de l’aimer. Drole, sincere et aussi maladroite que moi, j’oubliai aussitot qu’elle fait partie d’elles (les ex!) et je la vois pour la premiere fois comme une fille fragile, comme moi, recherchant le bonheur, la paix et l’amour, ayant ses problemes quotidiens et ses defauts humains, sa vie personnelle et ses amours, ses complexes et ses atouts… Je la vois comme cette femme qu’elle est a l’interieur et comme cet enfant qu’elle est encore, quelques fois. Je retrouve entre elle et moi beaucoup de points communs… après tout, on a le meme gout en matiere d’hommes!
Et puis je pense a cette betise feminine dont je suis victime aussi et qui est cette rivalite presque naturelle et spontanee chez toutes les femmes, cette jalousie poussee a l’extreme et cet esprit competitif qu’on ferait mieux de placer ailleurs… je pense a toutes ces amities qu’on rate pour un homme qui souvent ne merite meme pas l’effort et a tout ce mal que l’on se fait, gratuitement, sans fondement aucun et sans interet non plus. Et je decide, seule dans mon coin, de ne plus jamais detester une femme… au moins pas avant de la connaitre.

Advertisements

Leave a comment

Filed under Uncategorized

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s