Les gens bien

Si Londres me doit quelque chose, c’est peut-être d’avoir volé ma confiance innée que longtemps je vantais. Parce qu’aujourd’hui, mes relations londoniennes, et à cause de mauvaises expériences par centaines, commencent toujours par une suspicion qui me gène.
Je doute de tous et je ne puis m’empêcher de me demander, quand on m’approche, quels sont les motifs cachés et comment faire pour d’avance me protéger.
Je l’ai réalisé une fois de plus aujourd’hui au téléphone. Une panne de mon réseau internet m’oblige à appeler le procureur. Malgré ma fatigue, je compose le numéro et je tombe sur un répondeur.
Une voix de robot me propose des numéros. 1, 2 ou 3, il faut presser sur ce qui décrirait au mieux le problème à régler. Ma demande, bien sur, ne correspond à rien. J’ai toujours le problème malin.
Je patiente. De force. On me met de la musique. Horrible en plus. Ce qui, au lieu de diminuer mon angoisse, ne fait que l’amplifier. Bref. Trente minutes plus tard, une voix humaine chaleureuse et souriante (oui, une voix peut être souriante), me guide et résout le problème en une minute trente.
Evènement bête et anodin. Diraient certains. Mais je ne suis plus habituée à ce qu’on me tende la main. Et le sourire fictif et lointain, d’un étranger qui, à m’aider, ne gagnait rien, me poussa a re-réfléchir mes chagrins et me dire que même ici… Il ya des gens bien.

Advertisements

Leave a comment

Filed under Uncategorized

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s