Sauver ses rêves

DreamsElle avait rêvé de lui plusieurs fois. Elle avait l’impression de le connaitre ; mais pas vraiment. Elle se réveillait souvent un peu confuse, en sursaut, encore incertaine de son éveil, encore perturbée de la rencontre, encore sous le charme. Elle essayait alors le sommeil forcé, comme pour continuer la rencontre, comme pour provoquer une suite, une suite qu’elle écrirait à son goût, dictée par ses envies, rythmée par les battements de son cœur, nourrie par ses folies.

Elle faisait des recherches. La nuit. Elle voulait tout savoir. Ce qu’il mange, avec qui il traine, la musique qu’il aime, qui sont ses amis, où il a grandi, comment il a trouvé sa vocation, où il déjeune les samedis, s’il vit seul, ou pas, s’il a un chat, si les dimanches soirs le rendent morose, s’il y a une femme dans sa vie…

Les propos qu’elle lisait la réjouissaient parfois. Et quand d’infortune ils n’étaient pas complètement à son goût, elle préférait douter de leur véracité. Elle triait.

Elle posait plein de questions aussi. A ceux qui le connaissent, parmi ses amis. Elle optait pour un ton naturel et inoffensif pour récolter autant que possible. Elle essayait de parler de lui comme on parle du temps. Avec ennui. Comme pour combler un moment.

Ce jour là, elle ne s’attendait pas à le voir. Pas pour ‘’de vrai’’. Quand il se dirigea vers elle, elle essaya de contenir son émotion. Qu’elle le connaisse déjà était un détail et elle le gardera pour elle. Les premiers mots qu’il lui adressa lui furent incompréhensibles, sans doute parce qu’elle s’appliquait à contempler son visage avec une concentration qui lui était jusqu’alors étrangère. Mais quand elle s’intéressa enfin à ses propos, elle ressentit comme une douleur inexplicable l’envahir. Une douleur qu’il lui fallut réfléchir pour comprendre.

Elle s’éloigna un instant, presque embarrassée d’avoir eu ces sentiments… Elle craint d’abord que sa déception se lise dans ses yeux. Elle essaya ensuite de comprendre le fondement de sa tristesse. Et elle comprit. Sa tristesse n’était que le fruit du clash entre son imagination et la réalité. Et elle ne pouvait lui permettre de tout lui voler ainsi. Elle décida alors de partir illico. Et vite. Et en silence.  Elle ne s’enfuit pas. Au contraire.

On sauve ses rêves comme on peut.

Advertisements

Leave a comment

Filed under Ambition, Dream, Love

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s